Un jour, verte de rage, Anne avait attaché Jean  devant le miroir de leur chambre à coucher. Naïve, elle s’était dit qu’il finirait peut-être par se connaître mieux. Hélas, Jean était non seulement presbyte, mais têtu,  et sa sortie du miroir s’avéra difficile.

Elle demanda donc l’aide de Marie, une brillante artiste – circassienne - qui accepta le défi et convia aussitôt Jean à participer à son nouveau spectacle : « les aventures du miroir du moi  ».

Le spectacle eut un franc succès mais – et jamais Anne  ne l’aurait cru possible  -  Marie enleva Jean  et l’emmena au septième ciel pour des siècles et des siècles...