La dernière fois que Marie avait vu sa mère, celle-ci lui avait dit.

-          Malheureusement, j’ai toujours raison.

Etrange, avait-elle pensé, comment peut-on si mal se connaître ? Elle avait presque eu envie de téléphoner au Docteur Freud, mais celui-ci avait changé d’adresse. Alors, elle l’avait fait passer de vie à trépas, une méthode simple et efficace d’éloigner sa mère d’un monde qui ne la laissait pas en paix.

Ensuite, Jésus était né et Marie était devenue mère elle-même. Dirait-elle la même chose que sa mère à son fils ?

 

PS : prochain texte dimanche 25 aout.