J’ai deux vies. Tout allait bien jusqu’à ce que  mon mari  téléphone à mon amant pour lui mettre cet étrange marché en main : “ Soit vous  habitez chez nous, soit je vous tue.” 

J’étais sidérée : comment mon mari, d’habitude si discret, avait-il pu téléphoner à mon amant pour lui imposer cette alternative ? On ne connaît jamais les gens avec qui l’on vit.

-          Institutionnaliser mon amant, ça jamais ! Me suis-je emportée.

Alors, je lui ai mis ce marché en main.

-          Si mon amant habite chez nous, j’en prends un autre !

Maintenant, mon mari hésite. Il faut dire que nous ne sommes pas grandement logés.