Moi, je plains le mari de ma voisine. Mardi dernier il s’est confié à moi au rayon boucherie d’Intermarché. Il m’a  dit qu’il regrettait de s’être marié avec une psychothérapeute.

-          Si j’avais su ! a-t-il ajouté. Je ne peux rien dire sans que ce soit passé à la moulinette de l’analyse. Je ne sais pas si vous vous rendez compte ?

Oui, je  me rendais  compte, mais je ne pouvais pas lui dire que mon mari  était psychothérapeute, comme sa femme. Lui, sa phrase favorite quand nous avons un problème, c’est : « Encore ton vieux complexe d’Œdipe mal résolu ! » 

-          Chacun sa croix ! Ai-je conclu en regardant le mari de ma voisine droit dans les yeux.

Il m’a aussitôt demandé si je croyais en Dieu. Non, lui ai-je dit. Croyez-vous aux relations extra-conjugales ? a-t-il ajouté.

N’ayant aucun désir de coucher avec lui, je  lui ai juste répondu que mon mari, lui, croyait en Dieu et qu’il était pasteur.

-          Ah oui, je vois, a-t-il ajouté, mais que voyait-il ?