20190311_124736

Il savait qu’elle le regardait derrière la fenêtre, mais elle avait décidé de ne pas sortir. Pourquoi attendait-elle dans le clair-obscur de la maison ?

Lui aussi attendait, mais dehors. Il suivait un visage, des couleurs et la forme des choses.

Et elle, que faisait-elle ? A vrai dire il ne la connaissait pas. Juste un visage aperçu derrière cette fenêtre décorée par des branches d’arbres que le ciel bleu de l’hiver éclairait. Il avait donné à ce visage une forme inattendue, séduisante presque, et il avait appelé cette femme Solveig.

Peut-être que Solveig* sortirait un jour, mais ressemblerait-elle au visage qu’il lui avait donné ?

 

PS : Photo prise à Rouen, et voici la chanson de Solveig de Grieg