Parler pour ne pas dire, c’était le chemin que sa conscience suivait, le seul chemin possible, et un unique scénario  y égrenait des paroles  mélancoliques.

Mais, quand elle se réveillerait et que les portes de l’inconscient s’ouvriraient, que se passerait-il ? Marcherait-elle nue sur un chemin où, cette fois,  elle parlerait pour dire ?