20190128_112308-1

 

L’enfant

Elle passait des jours dans les arbres, à lire. Personne ne la retrouvait. Si elle avait voulu disparaître à jamais, elle aurait pu, mais ce qu’elle voulait, elle, c’était s’échapper, fuir ce monde où chacun jouait un rôle qui le rendait prisonnier des autres et de lui-même.

A chaque lecture, elle poursuivait son voyage interrompu la veille. Les livres se succédaient les uns aux autres et elle y passait des heures et des heures, l’été.

Ses pieds et ses bras nus recevaient les caresses du soleil et un amour que nul, jamais, ne lui avait apporté. Amour que pourtant ils pensaient lui donner depuis sa naissance. D’ailleurs, tous deux l’appelaient « ma chérie », mais de quelle chérie s’agissait-il ?

 

PS : photo prise à Rouen, rue des Bons-Enfants, rue où a été fondé, semble-t-il, le collège dit des Bons Enfants, en 1358.