08 décembre 2018

Le paradis

Elle l’avait rencontré  sur le pont qui dominait la voie ferrée, juste après la manifestation qui avait tourné à l’émeute. Il lui avait demandé du feu, juste ça. Elle lui en avait donné et  il était resté immobile à ses côtés, à regarder les voies en tirant sur sa cigarette. Ni l’un ni l’autre ne parlaient ; elle parce qu’elle avait eu peur des échauffourées et lui par timidité. Soudain, en pointant la voie ferrée, il avait dit : « C’est ça le chemin pour le paradis ! » Elle avait souri et lui avait répondu. ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [19] - Permalien [#]