IMG_0142Violente, cette lettre qu’il lui avait laissée à cet endroit précis. Lettre que tout le monde avait peut-être lue, qui sait ?

Il annonçait :

« Chère Adeline ou Chère Anne ou Chère Agnès ?

Combien de prénoms pour une même fille ? Je ne comprends pas cette variation en A. J’avoue que je préfère Anne entre les trois, ce prénom te va mieux au visage.

Alors tu vis ici.

Drôle d’endroit pour une vie, mais la peinture de la porte verte semble aussi fragile que ta peinture intérieure.

Drôle de rencontre que la nôtre, car nous étions appelés à ne pas nous voir : ce que tu aimes m’ennuie et ce que j’aime te déplait.

Trois semaines de voyages au cœur de l’inconnue m’ont suffi.

Maintenant je pars vers d’autres voyages et te dis adieu.

Mathieu »