20150613_113244Il lui avait dit qu'il s'appelait Magritte mais elle n'en avait rien cru. Elle était persuadée que cet homme se présentait ainsi  parce qu'il souhaitait se moquer d'elle. N'était-elle pas qu'une simple caissière ?

Pourtant il avait insisté.

- Les affinités électives sont le portrait des amants qui n'ont pas de lunettes d'approche. Vous savez, je suis aussi "therapist"

Elle avait rougi, incapable de répondre quoi que ce soit à cet homme qui transformait la vie en une suite de représentations. Elle avait tout de même conclu.

- Monsieur, toute caissière que je suis, je suis clairvoyante, et je ne crois aucune de vos paroles. D'ailleurs, ma pureté en a surpris plus d'un.

A ce moment il avait souri, lui avait tendu l'un de ses étranges chapeaux et avait conclu.

- Jeune fille vous êtes un commentaire à vous toute seule et je vous aime, comme on aime l'art au fil des jours. Adieu jeune mystérieuse qui enchante les jours de ceux qui vous entourent.

Elle l'avait regardé partir le cœur en joie. La reconnaissance infinie n’est pas une illusion perdue…

 

PS : Magritte à travers quelques mots vus sur  deux présentations lues à la hâte