Il était entré sans faire de bruit, mais son père l’avait entendu et il allait devoir lui parler du bulletin.

-          Alors, tes notes ?

-          Tiens, dit le presque adolescent, puis il  s'éloigna ; l’instinct de survie.

Après avoir parcouru le bulletin, son père manqua de s’étouffer.

- Tu te fous de moi ?  

Le fils préféra se taire. Soudain, le père froissa le bulletin, se  préciipita vers l'enfant, ouvrit sa bouche  et lui fourra le bulletin à l’intérieur en hurlant.

-          Et maintenant tu vas me le bouffer ton   bulletin de merde ! Depuis le temps que je te dis de bosser et que tu fous rien !

L’enfant se débattait, mais la main de fer du père l’enserrait. Celui-ci continuait à hurler.

-          Tu veux en chier toute ta vie avec un travail de merde comme le mien, c’est ça que tu veux ?

L’enfant était au bord de l’apoplexie.

Son père finit par le relâcher. Il lui mit un coup de pied aux fesses et lui dit d’aller dans sa chambre avant qu’il ne le massacre.

Une fois l’enfant parti, le père sanglota sur le canapé. Pourquoi la vie ne l’épargnait-elle pas ? Pourquoi son fils refusait-il de travailler ? Pourquoi s'obliger à vivre dans ce monde sans pitié ?