20170323_113019Elle avait gardé sa robe de mariée, mais pas son poids : 57 kilos trente-cinq ans plus tôt, 75 kilos trente-cinq ans plus tard.

La vie n’épargnait personne, et surtout pas elle.

Sa vie de couple l’avait épuisée, pourtant elle n’avait pas eu d’enfants. Dommage, peut-être lui auraient-ils permis de comprendre pourquoi elle était restée avec son mari jusqu’à ce qu’il meure.

Souvent, elle avait l'habitude de dire à son amie d'enfance.

- Maintenant qu’il est mort, je vais enfin pouvoir  vivre !

Et elle n'avait pas tort. Depuis son enterrement, sa vie prenait un nouveau cap, si nouveau d'ailleurs que les mauvaises langues du village laissaient entendre que cette mort soudaine leur paraissait bien étrange.

Sans doute avaient-ils raison, mais qui aurait pu imaginer comment il était mort ?