Il paraît que lorsque l’on diffuse de la musique classique dans les cantines d’écoles, les enfants parlent moins fort et sont plus respectueux des règles. Mais quelle bonne nouvelle !

Dès le premier cours de l’année scolaire prochaine – et il sera sans doute tardif pour moi, aphasie oblige -  j’accueillerai les élèves avec Mozart : l’extase !

Après, j’essaierai Eric Satie, puis  Schubert et peut-être Brahms... Voilà qui va changer ma vie,  la leur, et nous permettra de passer une année où nous pratiquerons le respect et l'écoute des autres.

Que ne l’ai-je su plus tôt ?