A tout hasard, elle était entrée dans cette boutique nommée « Au P’tit Bonheur » et elle avait présenté sa requête au vendeur qui lui avait répondu.

 

-          Non, désolé, je n’ai pas l’outil qu’il faut pour votre bonheur.

-          Vous n’avez même pas cherché, se plaignit-elle.

-          Pas besoin, je connais le catalogue par cœur. Et croyez-moi, personne n’aura ça ici.

 

Elle sortit un peu énervée par ce rabat-joie qui croyait connaître la ville – et peut-être même la vie -  sur le bout des doigts.

Peu importe, elle continuerait sa quête, l’essentiel n’étant peut-être pas l’objet en lui-même, mais le chemin pour le trouver…