Dans ce café tranquille du centre de Rouen, quand le chien est arrivé à la table de l’homme à moustache installé près de la fenêtre, il a tout de suite remué la queue, sans parler des larges coups de langue qu’il lui a prodigués.

L’homme, loin de se montrer indisposé par ces « léchouilles » a dit aux dames qui accompagnaient le chien : «  Ah, c’est pas ma femme qui me manifesterait autant d’attentions. »

L’une des dames, sans doute agacée par cette réplique, a ajouté.

-          Madame n’a peut-être pas ce qu’elle attend…

-          Ma femme est morte, madame.

-          Désolée, a immédiatement répondu l’intéressée, gênée.

Et l’homme s’est replongé dans la lecture de Paris Normandie.

 

PS : prochain texte le 20 avril