20170606_143514Elle avait décidé d’ouvrir un confessionnal, une idée un peu folle, mais qui  marchait. Au début, un ou deux clients par jour, mais depuis un mois, elle pouvait recevoir jusqu’à 10 personnes par jour.

Son approche était simple : chacun pouvait déposer ses souffrances pendant la demi-heure qui lui était accordée et recevait une écoute inconditionnelle accompagnée d’une boisson au choix et d’un gâteau fait maison, pour la modique somme de 15 euros.

Seulement, au jeu de l’écoute, elle fut rapidement prise au piège, et ce qu’elle pensait être une activité anodine l’obligea à aller se faire écouter elle-même pour un prix beaucoup plus élevé que celui qu’elle pratiquait avec ses clients…