20170618_145634Tout  chez Barbara le fascinait : sa voix, ses intonations,  son phrasé, ses attitudes.  C'est pour elle qu'il s'était mis au piano, seul d'abord, puis accompagné, mais son enthousiasme du départ était tombé aussitôt. Le professeur - pourtant soigneusement choisi -  l’avait découragé, et un seul cours avait suffi.

Certains enseignants ont des dons stupéfiants…

 

 

 

PS1 : photo prise dans un café à St Martin de Boscherville où l’abbaye vaut le détour.

PS2 : A voir sur Arte :  "Barbara, chansons pour une absente".