20170824_110958_1Dans sa tête,  de petits parapluies virevoltent. Leur mission : protéger son âme  du soleil implacable qui menace de l’assécher. Ils tournent  dans une valse parfaite, trois temps imperturbables que la machine du temps égrène en bémol majeur.

Mais à chaque tour de valse, les baleines se cognent aux parois de son crâne et lui rappelle que le calvaire vécu par le Christ n'est rien à côté du sien...

PS :  photo prise à Saumur cet été.