b_teLa bête en lui sommeillait depuis des années – combien d’années ? Sans doute 8 ans, depuis que sa femme était partie après avoir porté plainte pour violences conjugales  - et la nouvelle proposition de la patronne de « la Civette » lui avait tout de suite mis l’eau à la bouche. Et puis, cinq euros, c’est quoi ? Alors il se lança.

-          Une offre découverte pour moi, Ginette !

-          T’es sûre Marcel ? T’as déjà pris trois bières !

Ginette avait l’art et la manière de jouer les bons samaritains, mais là, elle y allait un peu fort.

-          Trois bières, tu rigoles, c’est quoi ? Une offre découverte que j'te dis, Ginette!

-          Bon d'accord !

Sur ce, Jean Louis arriva, avec son tee-shirt vert fluo d'où débordait généreusement le gras de son bide.

-          Tiens, voilà Jean Louis ! Toujours aussi sexy ! gueula Marcel à son arrivée.

-          Ça va-t-y Ginette ? Ça va-t-y Marcel, Ça va-t-y les gars ? répondit Jean Louis.

Jean Louis était un adepte du « Ça va t-y ». Il le répétait en boucle, provoquant immanquablement l’exaspération de la patronne.

-          Jean Louis, si tu veux voir la bête qui sommeille en toi, c’est aujourd’hui ou jamais rigola Marcel en lui montrant l’ardoise.

-          La bête ? Répéta Jean Louis incrédule.

-          T’es bête ou quoi ? rétorqua Marcel.

-          D’accord pour une bête, acquiesça Jean Louis, pas contrariant. Alors, ça va-t-y Ginette ?

-          Ça va mais cherche pas la p’tite bête Jean louis !

Deux minutes plus tard la patronne apportait les breuvages et les plaisanteries fusèrent parmi les clients pour savoir qui aurait une bête plus grosse que l’autre.

-          Ça va-t-y Ginette ? Répéta Jean louis avant de boire ses premières gorgées qui lui firent l’effet d'un ballon de foot lancée à toute volée et qui aurait percuté son bide pour aller rebondir ailleurs. Marcel amorça la première descente avec prudence vu l’effet de la boisson sur Jean Louis.

-          Ca va Jean Louis ? Demanda Marcel un peu inquiet de voir Jean Louis affalé sur la table.

Jean Louis ne répondit pas et semblait reprendre sa respiration. Au même instant les clients hurlèrent en cœur « Et glou et glou et glou et glou… ! ».

Poussé par la liesse ambiante, Marcel se lança et, à la quatrième gorgée, il vit la bête dans toute sa splendeur : elle était grosse, poilue et avait un sexe énorme qui n’avait aucune commune mesure avec le sien qui s’était ratatiné au fil des ans. Avant de terminer son verre, la bête se réveilla tout à fait, elle déchira sa chemise, se frappa la poitrine, hurla un cri encore plus puissant que celui que Tarzan aurait pu pousser dans la jungle et elle se rua dehors en gueulant des monstruosités que la décence de Ginette ne m’autoriserait pas à répéter ici.

A l’intérieur du café, les gars riaient à gorge déployée et criaient « Elle est grosse la petite bête qui monte, elle est grosse ! ».

Quant à Jean Louis, perché sur un nuage d’où il contemplait sa petite bête qui avait la couardise de ceux que la vie a toujours battus, il continuait à répéter en boucle avec une articulation rendue douteuse par les brouillards de l’alcool « Alors, ça va t-y Ginette, ça va-t-y… » pendant que Ginette, elle, essayait d’avoir en vain la gendarmerie locale pour maîtriser la dangereuse bête qui était sortie de la Civette…

 

PS : photo prise dans le Perche