Lui voyageait léger, elle voyageait lourd. Il avait un petit sac à dos, elle une grosse valise à roulettes. Son sac à dos était marron, sa valise était rouge.

La dernière fois qu’ils sont partis ensemble, sa valise était si grosse qu’elle passait difficilement dans la travée centrale. Forcément, il devait l’aider. Forcément, il s’exécutait en maugréant.

L’apogée du voyage, ce fut lorsque l’une des roulettes du coffre rouge qu’elle appelait valise s’est cassée. Il a fait quatre wagons, suant, soufflant, vérifiant que l’infâme valise rouge n’accrochait personne au passage. Une fois devant leurs places, il lui a dit.

-          Ta valise me fait chier mais toi aussi tu me fais chier. Pars toute seule, moi je descends.

Et il est descendu rapidement du train, esquivant ainsi les reproches qui allaient fuser.

Dès qu’il a eu mis pied à terre, le chef de gare sifflait le départ. Il allait enfin pouvoir voyager tranquillement…