Voici un texte de  Gilda - une amie brésilienne de Belo Horizonte -  traduit en français par mes bons soins.

 

Une femme meurt. En arrivant au ciel, Elle est durement rappelée à l'ordre.

- Tu ne devrais pas être ici ! Tu es arrivée avant que ton heure ne soit venue.

- Ce n'est pas de ma faute, répond-elle.

- Ah bon, ce n'est pas de ta faute ? C'est de la faute  de ta curiosité peut-être ?

- Bon, c'est vrai, c'est de ma faute, j'ai traversé la rue alors que je lisais un message reçu sur mon portable.

- Mais pourquoi n'as-tu pas lu le premier message que tu as reçu ?

- Parce que le deuxième était beaucoup plus intéressant. Il annonçait : comment vous débarrasser rapidement de votre belle-mère.

- Peux-tu lire ton premier message ?

- Impossible, mon portable est resté sur terre.

- Voici ce qu'il disait : message d'utilité publique. Attention avant de traverser la rue, il faut regarder des deux côtés !

 

 

 PS :