20170703_114329A l’accueil on lui avait dit « Service Mortuaire, Ascenseur k » et, dans la neutralité de la voix qui l’avait renseigné, il avait senti les miasmes de la mort.

L’ascenseur K lui avait donné le temps de se préparer à cette dernière rencontre. Vingt ans qu’il ne l’avait pas vue, vingt ans de ressassements pour finalement la retrouver allongée, nue, recouverte d’un drap blanc.

Oui, c’était bien elle, celle qui lui avait donné la vie.

 

PS : photo prise à Evreux