20170623_200016La  voix au téléphone lui avait dit “Descendez à l’arrêt  «  Les Fées » et au stop, tournez à droite. C’est au numéro 7.”

Une semaine plus tard, à l’heure dite, elle s’arrêtait devant le numéro 7, une maison aux volets bleus  que la vigne vierge envahissait dangereusement.

Elle sonna. Une femme ouvrit et lui dit qu’on l’attendait à l’étage, la troisième porte à droite.

Elle monta les marches. Une odeur d’encens flottait dans l’air et, accrochés  aux murs  jaunes pâles, plusieurs toiles d’inspiration  religieuse. Elle frappa et une voix lui intima d’entrer.

-          Bonjour, je suis Madame Pomme.

-          Installez-vous sur ce fauteuil Madame Pomme. Mettez-vous à l’aise, je vous en prie.

La pièce était vaste et dans une semi-obscurité.

-          Que puis-je faire pour vous ?

-          Comme je l’ai dit à votre secrétaire au téléphone, je suis intéressée par l’une de vos formations.

-          Laquelle ?

-           « Communiquer avec les morts »

-          Je vais vous poser trois questions simples auxquelles vous me répondrez tout aussi simplement. Tout d’abord, donnez-moi une bonne raison d’y participer.

-          Les morts peuvent guider les  vivants, mais les vivants l’ignorent.

-          Parfait.

-          Que représente la mort pour vous?

-          Un passage.

-          Très bien.

-          A quoi associez-vous la mort ?

-           A des clefs.

-          Bon, je crois que vous êtes prête. Voici la maquette du cursus  et les tarifs.

-          Merci

-          Juste une petite mise en garde, Madame Pomme : les morts  nous donnent parfois du fil à retordre et nous devons résister à leurs tentations. Ayez toujours ça présent à l’esprit.

-          Je ne l’oublierai pas.

-          Eh bien, dès que je recevrai votre fiche d' inscription et votre paiement, je vous téléphonerai pour vous dire exactement à quelle date aura lieu la prochaine formation. Je vous souhaite une bonne journée Madame Pomme.

En attendant le bus, elle se demandait si la formation « Les fées et leurs remèdes » ne lui conviendrait pas mieux ; car, serait-elle capable de résister aux morts ?

 

PS : Photo prise à Rouen