Depuis que l’entreprise WWA était cotée en bourse, les chiffres des cotations apparaissaient toutes les heures sur le grand écran placé dans l’open space. Si les chiffres baissaient, un employé criait : Allez, on serre les dents et on participe à l’effort collectif ! Si les chiffres montaient, le même employé disait d’une voix ferme : C’est bien mais on peut encore mieux faire ! Et les galériens de WWA redoublaient d’effort.

Quand les hommes et les femmes de WWA rentraient chez eux, ils se rendaient à peine compte qu’ils répétaient la même chose à leurs enfants. En surveillant leurs devoirs ils disaient :  Allez, serre les dents pour revenir au niveau !   ou C’est bien mais tu peux encore mieux  faire !