16 juin 2017

Le pari

A l’époque, elle aurait déjà dû s’en douter, un rien peut changer le cours du destin. -          Pas cap ! lui avait dit Mathieu l’air rigolard. -          Pas cap ? Moi ? Tu me connais mal. Et elle avait accepté ce pari absurde qui ne lui rapportait rien, si ce n’est l’estime d’un amoureux stupide. Il lui fallait aller jusqu’au bout et tenir une semaine entière. Dans quelque position qu’elle se trouvât – même la tête en bas -... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]