20170527_183850Le père et le fils travaillaient dans le même garage. Souvent, on voyait leur tenue de travail sécher à la porte. La mère tenait le linge propre, comme elle l’avait toujours vu faire par sa propre mère. C’était son rôle. Elle était la gardienne du linge et des estomacs.

Père et fils s’entendaient bien. Ils partaient le matin en sifflotant, et le soir, ils revenaient toujours ensemble. A table, la mère les écoutait ; le déroulé des événements de la journée ressemblait à s’y méprendre au déroulé des événements de la journée précédente.

Un jour, il n’y eut plus qu’une tenue de travail à la porte, celle du père. Les voisins s'étonnèrent mais leurs questions ne reçurent jamais aucune réponse précise. Jusqu’au jour où un corps fut repêché dans la Creuse. C’était celui du fils. Les langues alors se délièrent. S’agissait-il vraiment d’un suicide comme on le laissait entendre ?

 

PS : photo prise dans la Creuse en mai 2017.