Ce jour-là, il partit au travail de mauvaise humeur ; sa fille lui avait dit qu’il se comportait comme un dictateur. La journée commençait mal.

Pendant sa première heure de cours,  il se mit dans une colère noire pour une banale histoire de tricherie à un contrôle. L’élève avait fini par lui dire : « Monsieur, si vous parliez allemand,  on pourrait vous prendre pour Hitler. » Il manqua de s’étouffer. Comment ce crétin osait-il ?

Une fois rentré chez lui, après quatre heures de cours qui l’avaient liquéfié, il décida de se raser la moustache. Si la moustache faisait l’homme, il devait éradiquer le  Hitler en lui.

A son retour, sa femme le reconnut à peine. Une fois remise de ses émotions, elle le prit violemment à parti.

-          Tu aurais quand même pu me demander mon avis ! On ne passe pas de 20 ans de moustache à rien du tout. En plus, tu es moche !

-          Tu vois, si tu avais une moustache, on pourrait te prendre pour Hitler ! lui répondit-il satisfait de son esprit de répartie.