20160807_152336Ce couple était adepte  des selfies. Amusée par leur manège, elle a décidé de les suivre. Ils semblaient contents d’eux. Leurs bedons  indiquaient le coup de fourchette solide du couple bien installé.

Quelle que soit la pause, le plus petit avait toujours une main protectrice sur l’épaule du plus grand. Était-ce le mâle dominant ?

C’étaient des marcheurs de l’été, des voyageurs avides de miroirs et ils s’en donnaient à cœur joie. Elle se demandait tout de même – et elle  décela une pointe de méchanceté dans ses propos -  comment ils pouvaient continuer à se prendre en photo après avoir vu le résultat…

 PS : photo prise à Paris