20160523_102457Quand elle est passée devant les grilles du parc de son ancien  lycée, elle a cru voir un éléphant rose. Etait-ce les effets de l’alcool ? 

Elle avait commencé à boire cinq ans plus tôt, pour des raisons toutes aussi louables les unes que les autres : supporter son mari, ses enfants adolescents et une profession qui la minait. Aujourd’hui, toutes ces bonnes raisons avaient disparu - elle n’avait plus ni travail, ni mari, ni enfants – mais elle ne pouvait se décider à abandonner  ce breuvage auquel elle s’accrochait comme à un ami d’enfance. Pourtant, ne devait-elle pas convenir que la situation devenait préoccupante ? Si elle  buvait au point de voir un éléphant rose dans un parc, que verrait-elle ensuite ?

 

 PS : photo prise à l’extérieur du parc du lycée.

Le prochain texte paraîtra le dimanche 5 juin.