20160213_165449Cela faisait deux minutes que l’homme lui faisait face.

-          Connaissiez-vous bien votre femme ? Demanda l’inspecteur.

-          Très bien. Mais pas de son vivant, avait-il répondu bizarrement.

L’inspecteur se gratta la tête. Cela ne l’aurait pas étonné que ce type soit pour quelque chose dans  la disparition de sa femme.  Il avança une nouvelle question.

-          Vous pensez  qu’elle est morte ?

Un silence pesant s’installa entre eux, puis l’homme s’épancha.

-          Ma femme était trapéziste. Dans le milieu des gens du cirque, on n’apprécie pas vraiment ceux qui n’en sont pas. Je l’ai compris en lisant son journal intime.

L’homme s’arrêta, comme fatigué de l’effort qu’il venait d’accomplir. Il regarda l’inspecteur droit dans les yeux - considérant sans doute que son regard de chien battu lui vaudrait un peu d’empathie de sa part - et il continua.

-          Ma femme a fait un saut périlleux de trop. Son trapèze l’a emmenée là où elle voulait aller.

-          Vous pourriez être plus précis ?

-          Dans les bras de son amant.

Il tendit ses mains à l’inspecteur, comme s’il voulait qu’il lui passe des menottes, mais celui-ci ne fit pas un geste. Il ajouta juste.

-          Et maintenant, elle est où ?

-           Avec lui, quelque part, entre Paris et Bruxelles.

L’inspecteur remit son chapeau sur sa tête. Dehors, on entendait le vent faire claquer les volets. Il ne le bouclerait pas aujourd’hui. De toute façon, il n’avait aucune preuve, peut-être que le type était sincère.

Il le salua et enfila son pardessus. Lui aussi, deux ans plus tôt, sa femme était partie avec un autre, mais elle n’était pas trapéziste...

 

PS : photo prise à Bruxelles par G.B.