Afin que ses 25 salariés apprécient mieux la vie au sein de l’entreprise, ce patron avait décidé qu’une fois par semaine, ceux-ci resteraient dans un cercueil improvisé pendant quinze minutes. Ce ne fut pas du goût de tous, mais ils s’inclinèrent, CDD oblige.
L’un des salariés eut le mauvais goût de mourir lors de cette « formation continue ». Le patron ne s’en émut par pour autant et profita de sa mort pour faire un sermon sur l’importance de l’adaptation dans un monde en perpétuelle évolution.

 

* Le post a été écrit après avoir lu cet article.