Je suis comme je suis, disait le poète, mais qui suis-je ? Suis-je en minuscules, en majuscules, entre parenthèses, en pointillés ou en suspens ? Et comment être plus ? J’ai trouvé, je provoque des rencontres. Avec qui ? Avec toute sorte de gens : des jeunes, des vieux, des femmes, des hommes, des grandes et des grands, des grosses et des gros, des maigres et des moins maigres, des belles ou non, des beaux et des laids, des ouvriers, des employés, des cadres, des chômeurs... Je ne cesse de rencontrer - et pour en avoir le loisir j'ai arrêté de travailler -  parce que rencontrer l’autre, n’est-ce pas aussi se rencontrer soi-même ?