boulotTravailler lui paraissait si pénible qu’elle avait passé cette annonce dans Libération – " cherche sosie qui veut bien aller au boulot à ma place " -  suivie d’une photo d’elle, la plus « réaliste » possible.

Si trouver un sosie n’avait pas été une mince affaire, le fait qu’elle soit professeur n’avait pas arrangé les choses. Rares étaient celles qui, par ces temps troublés, souhaitaient entrer dans la fosse aux lions ; surtout pour un salaire de 1400 euros par mois.

Son choix avait fini par se porter sur une femme qui,  selon ses amis,  lui ressemblait comme deux gouttes d’eau.

Mais ce choix lui avait posé un nouveau problème  : comment était-il possible de ne pas se reconnaître dans un sosie que tout le monde trouvait aussi ressemblant ?