20150623_145615-1-1

En se glissant juste derrière le grillage, elle s’aperçut qu’il lisait du Edgar Allen Poe. Le titre - « les contes macabres » - avait-il un rapport de près ou de loin avec sa vie ?

Elle essayait de se défendre de cette triste habitude d’entrer  dans la vie des gens, mais rien n’y faisait, la machine à inventions se mettait en route dès qu’elle trouvait le personnage rêvé. Aussi, quand il se leva, elle le suivit pour vérifier si la réalité allait se superposer à ce qu’elle écrivait déjà sur son carnet virtuel. Les chaussures du lecteur, bien trop grandes, lui donnaient une étrange démarche et  le foulard rose qui s’échappait de son sweat devait lui servir de ceinture.

Au sortir de la gare, il hésita puis descendit la rue de Lyon de son pas incertain. Il ralentit devant « chez Léon », regarda de droite et de gauche pour finalement s’arrêter devant ce qui ressemblait à un paquet posé sur le sol. Il hésita, donna un léger coup de pied sur la chose qui remua. Le lecteur l’apostropha vertement.

-          Encore saoule ! Tu ne pouvais pas t’en empêcher, hein ?

Contre toute attente il se tourna vers moi et me fit un signe.

Je ne pus que répondre à son appel. Une fois à sa hauteur il me dit : « Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu’endormis »*

Je rougis, se pouvait-il qu’il m’eût perçu à jour ? Je l’aidai à  adosser contre le mur ce qui ressemblait à une femme. Je me risquai à lui poser une question.

-          Poe, demandais-je, c’est important pour vous ?

-          L’important, le principal est de savoir ce qu’il faut observer *

-          Et qu’y trouvez-vous ?

-          Le démon du mal est l’un des instincts premiers du cœur humain.  *

-          Vous arriverez à vous occuper d’elle  tout seul ? m’inquiétais-je, en pensant à l’était larvaire de la femme.

-          Des années d’amour ont été effacées par la haine d’une seule minute.*

Je finis par comprendre que le lecteur ne parlait que par citations. Etait-il une réincarnation de l’auteur ?

 

*citations d’Edgar Allan Poe

 Photo de gballand prise à la gare de Lyon.

 

PS : Mon prochain texte sera en ligne  le Jeudi 9 juillet