A chaque fois qu’il me demandait  de mes nouvelles, il n’attendait jamais ma réponse et  me donnait des siennes. Souvent elles étaient mauvaises, forcément.  Un jour, je n’ai pu m’empêcher de le lui faire remarquer. Il m’a regardée,  étonné.

-   Tu veux dire que depuis deux ans que je te connais je ne sais toujours pas comment tu vas ?

-   Eh oui, ai-je soupiré fataliste.

Il m’a observé longuement, a hoché la tête et m’a dit tristement.

-   Ma foi, tu as l’air d’aller plutôt bien, alors que moi, si tu savais...