Ce matin, dans le métro, on lui a marché sur le pied et il s’est excusé. Au travail, sa collègue Cynthia, une pimbêche qu’il étranglerait avec plaisir, s’est engouffrée dans la cage d’ascenseur en le bousculant et il s’est encore excusé. A midi, à la cantine, son chef de service lui est passé devant le nez en lui disant qu’il était pressé. Là encore, il a oublié que ce n’était pas à lui de s’excuser. Le soir en rentrant chez lui, sa femme ne l’a pas même salué et lui a dit d’une voix cassante.

-  Et le pain ?
-  Quel pain ?
-  Celui que tu devais rapporter.
-  Moi, mais… tu ne me l’avais pas dit. Excuse-moi

C’était au moins sa vingtième excuse de la journée. Il était épuisé. Après le repas il s’est assis dans son fauteuil pour voir un documentaire. Son fils a changé de chaîne. Il ne lui a rien dit…