Son enfant avait l’air si sage qu’elle lui avait demandé quel était son secret. Il lui avait répondu très simplement.


- Le corriger quand il fait un pas de côté.
- Le corriger, mais comment ?
- Avec une canne en rotin. Mais ce n’est pas tout, vous devez lui annoncer le nombre de coups qu’il va recevoir et il doit se montrer imperturbable, sinon, vous doublez les coups. Et s’il se trompe en comptant, vous lui en donnez deux supplémentaires.


Elle n’avait pas osé lui poser d’autres questions. Soudain, son fils hurla «  Maman ! » et elle se précipita pour voir ce qu’il se passait. Quand elle revint, l’homme lui dit.


- Vous voyez, ce que votre fils vient de faire, moi, je ne le laisserais pas passer. Ce serait au moins 6 coups de  baguette, c’est inadmissible de déranger ainsi ses parents !


Elle ne répondit rien, mais elle n’eut qu’une envie : partir.


- Maxime, cria-t-elle soudain, Maxime, on rentre. Papa nous attend pour aller faire les courses !


Elle eut de la chance, Maxime arriva aussitôt et elle n’eut pas à supporter d’autres conseils horrifiants. Elle prit congé de son voisin de banc, salua de la tête le petit garçon qui n’avait pas bougé, occupé à lire un livre de contes, et elle partit à grandes enjambées en traînant Maxime derrière elle.