Quand il lui avait adressé la parole au café, elle lui avait dit.


- Moi, je suis féministe*, alors…


Il l’avait regardée en souriant et avait rétorqué.


- Féministe jusqu’où ?
- Jusqu’au bout des ongles.


Il s’était senti obligé de lui dire qu’il détestait les féministes. Elle s’était sentie obligée  de lui répondre qu’elle détestait les hommes qui détestait les féministes. Et il lui avait répondu.


- Ce n’est pas pour autant que tout nous sépare, si ?


Elle lui avait répondu qu’elle n’aimait pas les hommes qui se sentaient obligés de lui rendre hommage, mais que ça ne la gênerait pas de le passer à la question, en tout bien tout au honneur évidemment,  parce que justement, elle écrivait un livre sur « les séducteurs » et il lui semblait bien qu’il entrait dans cette catégorie-là…


Il ne lui refusa pas cet « hommage »…

* Voici un sketch de Noémie De Lattres intitulé «  la féministe »:

 Je vous conseille aussi cet autre sketch, intitulé L’adultère. Je suis sûre que vous ne regretterez pas d’avoir cliqué ;)