31 mai 2012

La majordome

Grâce à sa connaissance du chinois – appris à l’Institut des langues orientales – et aux cours reçus à l’International Butler Academy, elle était devenue « majordome » chez un riche chinois aux goûts étranges. Elle l’accompagnait du matin au soir, du moment où il mettait le pied sur sa descente de lit à 5000 euros, au soir où elle lui servait son doigt de porto sur un plateau en argent massif à 4900 euros. Elle avait droit à une pause de deux heures dans la journée, au moment de sa sieste qu’il jugeait capitale. Le reste de la... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

30 mai 2012

L’autopsie

La veille, alors qu’elle se moquait de toutes ses maladies imaginaires, il lui répondit :- Quand je serai mort, tu demanderas une autopsie et là, tu comprendras !
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
29 mai 2012

Le hang

Depuis que Hai lui avait fait écouter le hang, Hélène avait développé une addiction. Il lui fallait sa dose de hang chaque jour. Lui s’étonnait de cette passion ; Hélène lui avait paru si frivole avec ses minauderies et ses petites robes aussi légères que décolletées… Deux semaines après l’avoir rencontré, elle lui avait demandé s’il pouvait lui donner des cours de hang. La perspective de lui enseigner les rudiments du hang ne lui était pas indifférente, mais Hai craignait que cette relation ne l’éloigne de la pratique de son... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :
28 mai 2012

La psychanalyse

Après avoir mûrement réfléchi, il avait décidé d’entreprendre une psychanalyse, juste pour arriver à en vouloir à ses parents. Vingt ans plus tard, il parlait toujours d'eux et n'arrivait pas à leur pardonner...
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
27 mai 2012

Le boudoir

Dans le petit boudoir de Mademoiselle, elle s’était souvent endormie de fatigue,  mais c’était il y a longtemps, quand elle jouait les chaperons, à la demande de sa mère. Maintenant, elle a 17 ans et elle se tient très droite dans le petit boudoir de Mademoiselle, car Mademoiselle l’observe sous toutes les coutures et lui dit d’une voix cérémonieuse. - Ma petite, l’heure est venue. Ne bouge pas ! et elle s’éclipse dans un envol de frou-frou étourdissant. Elle aurait voulu l’interroger, mais Mademoiselle est pressée. Dix... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
26 mai 2012

Le « cul »

Elle se passait en boucle « j’adore ton cul », juste pour le plaisir de penser qu’elle pensait ainsi…
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

25 mai 2012

La caisse

Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai remarqué qu’à ma caisse, il y a toujours moins de clients qu’à la caisse de Cindy. Jusqu’alors, je croyais au hasard, mais la remarque d’un client, hier, a remis les pendules à l’heure. Comme je disais à un vieux monsieur qui attendait à la caisse d’à côté qu’il pouvait passer à ma caisse, celui-ci m’a répondu poliment. -    Non merci, je préfère passer chez votre collègue. Elle est plus jolie. J’aurais pu tout simplement accepter sa réponse, après tout, pourquoi pas, ils ont bien le... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:31 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
24 mai 2012

Le baccalauréat

La veille, elle avait croisé dans les couloirs du lycée un élève de terminale STG  qui ne venait plus en cours depuis les vacances de Pâques. Elle aurait pu faire semblant de ne pas le voir mais elle lui a dit, ironique. -  Alors Kevin, vous êtes déjà prêt en anglais, c’est pour ça que vous ne venez plus en cours ? Pourtant… et elle a laissé sa phrase en suspens. Etait-il bien nécessaire de rappeler à Kevin que sa moyenne avoisinait les 7/20 ? Et Kevin lui a répondu le plus sérieusement du monde. -  Ben vous savez,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
23 mai 2012

La vitrine

- Putain, t’as vu toutes ces bières Bernard ! Bernard jeta un coup d’œil blasé à la vitrine et répondit à Albert. - Ouais, ça donne envie de se saouler la gueule, c’est sûr, mais comptes-y pas, et il lança un coup d’œil vers Arlette et Josiane qui continuaient à marcher bras dessus bras dessous.   Bernard laissa Albert  rêver devant la vitrine. C’est la voix de sa femme qui le sortit de son extase. - Bon, t’avances ou quoi, tu commences à nous emmerder à  toujours traîner les pieds ! Albert se demanda si ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :
22 mai 2012

L’agence

Il venait de créer sa petite entreprise de pompes funèbres. Son slogan : mourrez, nous ferons le reste !  Maintenant, il attendait le client de pied ferme. Le premier qui passa le seuil de sa porte, ce fut un homme, plutôt jeune. Il l’accueillit avec un visage de circonstance mais l’homme, enjoué, lui dit. - Je voudrais un bouquet. - Un bouquet ? Répondit-il étonné. - Oui, pour l’anniversaire de ma femme. N’importe quoi. Si je ne lui achète rien, elle me tuera. N’importe quelle gerbe fera l’affaire. Il essaya de lui... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :