23 avril 2012

La loi des séries

Depuis que les politiques d’austérité se multipliaient, sa petite entreprise prospérait. Il avait dû embaucher deux nouveaux agents à plein temps et investir dans un nouveau corbillard. Il se réjouissait de ce succès mais, au fond de lui-même, une petite musique  lui soufflait qu’il n’était peut-être pas légitime de prospérer sur le désespoir d’autrui…
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :