08 avril 2012

Le pervers des trains

Il n'en était pas à son premier coup : il y a un an, il avait déjà été condamné pour masturbation en gare de Nogent le Rotrou. Quand le juge l’interrogea, il répondit qu’il ne comprenait pas, qu’il aimerait bien arrêter, mais qu’il ne pouvait pas, c’était plus fort que lui. Il ajouta d’ailleurs qu’à 70 ans, remonter son pantalon et prendre ses jambes à son cou devenait de plus en plus pénible, surtout à cause de ses varices… PS : texte inspiré d’un fait divers lu dans le parisien
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]