31 janvier 2012

L’actrice

Cette actrice américaine, que les agences de notation avaient longtemps cotée AAA,  n’avait eu d’autre plaisir dans sa vie que celui d’être admirée. Maintenant que les années avaient sérieusement entamé son « capital », une simple caresse sur sa  main tachetée de fleurs de cimetières lui aurait suffi…
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

30 janvier 2012

Je veux plus tes vœux

Tous les ans, il lui envoyait une carte de vœux le 30 janvier ; non parce qu’il voulait lui faire plaisir, non, juste pour l’empoisonner, une petite vengeance de l’enfance. Il savait qu’elle serait obligée  de sortir sa règle et son crayon à papier, qu’elle tracerait des traits avec application sur la carte achetée à contrecœur,  et surtout – surtout -  qu’il lui faudrait trouver des mots pour remplir les lignes vides. D’ailleurs, d’année en année, il remarquait que  les lignes s’étaient réduites. La dernière carte... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
29 janvier 2012

Le trapèze

Ce n’était pas difficile, il fallait juste qu’elle tienne. Faire attention aux bras,  aux mains,  sans oublier la tête qui parfois se laissait distraire et  pouvait   lâcher sans prévenir.  La dernière fois, elle avait juste pensé à lui et la bobine s’était dévidée à toute allure.Quand elle avait rouvert les yeux, une série de visages était penchés au-dessus d’elle. Elle leur avait assuré que tout allait bien, qu’elle allait se reposer, rentrer chez elle et que dès le lendemain, tout rentrerait dans... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
28 janvier 2012

Le hamster

La dernière fois que son chef de service lui avait demandé de rester un peu plus tard, elle lui avait dit que vraiment c’était impossible, que son hamster était malade, qu’il était seul à la maison et qu’elle devrait rentrer.Le chef de service avait fini par ânonner  « Votre hamster ? » et elle avait acquiescé en ajoutant que déjà le matin-même il était fébrile.Son chef de service n’avait rien répondu mais il s’était dit qu’il faudrait sans doute qu’il se débarrasse d’elle au plus vite…
Posté par gballand à 07:00 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
27 janvier 2012

Le boot camp commando

Son nouveau petit copain  lui avait dit le plus grand bien du boot camp commando du club Med, et elle l’avait suivi les yeux fermés, il était tellement beau. Sans doute n’aurait-elle pas dû lui faire confiance. Un ancien parachutiste, nostalgique de la grande fraternité de l’armée et des chambrées à 10, ne pouvait pas être de bon conseil.Quand elle est arrivée  à Pompadour, elle a été surprise de l’accueil du « sergent-chef ». Le type avait le crâne rasé, un treillis vert, un béret et des lunettes de soleil vissées sur les... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
26 janvier 2012

Le craquement

Ce matin-là, alors que  mon fils mangeait ses miel pops, avachi sur la table de la cuisine, je n’ai pu m’empêcher de lui dire :- Tu en as fait tomber un par terre.Il m’a répondu taciturne qu’il allait le ramasser. Je dois signaler que mon fils ne fait jamais les choses tout de suite, il se laisse toujours un temps pour la réflexion. 15 minutes plus tard, je suis revenue dans la cuisine qu’il avait désertée, pour mettre le linge dans la machine à laver. Soudain, j’ai entendu un craquement suspect qui ressemblait fort au craquement... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

25 janvier 2012

La glace

Hier, mon mari est resté planté devant la glace de la salle de bain pendant de longues minutes. Je n’ai pu m’empêcher de lui demander.- Ben qu’est-ce que tu fais ?Il m’a répondu d’une voix monocorde.- Je m’habitue !- A quoi ?- A moi.J’aurai pu lui dire qu’il n’était pas au bout de ses peines, mais je me suis tue. Inutile de l’accabler, il ne manquerait plus qu’il fasse une dépression...
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
24 janvier 2012

Le petit boudoir de Mademoiselle

Dans le petit boudoir de Mademoiselle, elle s’était souvent endormie de fatigue,  mais c’était il y a longtemps, quand elle jouait les chaperons, à la demande de sa mère. Maintenant, elle a 17 ans et elle se tient très droite dans le petit boudoir de Mademoiselle, car Mademoiselle l’observe sous toutes les coutures et lui dit d’une voix cérémonieuse.-    Ma petite, l’heure est venue. Ne bouge pas ! et elle s’éclipse dans un envol de frou-frou.Elle aurait voulu l’interroger, mais Mademoiselle est pressée. Dix... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:30 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
23 janvier 2012

Le tatouage

Elle s’était fait tatouer le prénom  de son copain sur son épaule droite. Seulement, il y a deux jours, elle avait reçu un SMS qui disait : « C fini avec toa Kevin »Depuis, elle n’arrivait plus à dormir. Qu’allait-elle faire pour masquer son putain de prénom sur son épaule ? Allait-elle devoir en trouver un qui ait le même prénom que lui ?
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
22 janvier 2012

Le détective

Il avait soupiré longuement - ce qui semblait étrange pour un homme comme lui -  puis il  avait dit. - C'est là qu'elle habite, deuxième fenêtre en haut à droite.- Et qu'est-ce que je dois faire ? avais-je répondu.- Pour l’instant, vous surveillez, c'est tout. Je veux savoir avec qui elle couche. Ce type était dingue, mais pas plus dingue que la majeure partie de mes clients. Sauf que celui-ci avait une caractéristique particulière : il était dans les allées du pouvoir. Pour rentrer chez moi, j’avais  longé la ... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :