28 novembre 2011

L’erreur

Il avait traversé le miroir au mois de mai, sans  laisser de traces. Sa mère avait retrouvé le produit à vitres au pied du mur où le miroir était accroché. Avant de s’éclipser, son fils avait laissé une petite carte scotchée sur la bordure dorée. Elle avait lu :                                 «  Je pars. Rien ne pourra jamais effacer l’erreur. »
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :