Hier soir, vers 18 heures, j’ai entendu un enfant pleurer, puis les pleurs sont devenus d’épouvantables cris qui m’ont affolée. Je suis sortie illico par acquis de conscience. Ça venait du jardin de la maison d’en face. L’enfant beuglait en hoquetant :
- Maman, laisse-moi entrer, maman je veux rentrer, maman ouvre la porte ! OUVRE MOI ! MAMAN !!!!!!
J’ai fermé ma porte à moitié et j’ai tendu l’oreille ; au bout de cinq minutes les cris se sont arrêtés.
C’était le fils de la psychothérapeute qui habite de l’autre côté de la rue…