06 décembre 2009

Les jambes aux collants bariolés (gballand)

Tous les jours il restait en arrêt devant la boutique aux collants bariolés, pour le plaisir. Il ne faisait de mal à personne. Pourquoi n’aurait-il pas eu le droit de regarder des jambes de toutes les couleurs ? Il aimait bien ces jambes qu’il s’imaginait saisir à bras le corps pour les emporter au pays de ses rêves. Il ne faisait de mal à personne. C’est tout ce qui lui restait dans la vie. Quand les flics l’ont interpellé devant la boutique ils lui ont dit, menaçants : « Suis nous et ferme ta gueule ! ». Forcément il n’a pas voulu,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]