26 mars 2009

La poêle (gballand)

Pourquoi  faisait-il  toujours exprès de parler quand elle pensait ? Pour qu’elle se perde et qu’elle ne se retrouve plus ? Elle ne pouvait plus penser tranquille dans cette maison et son coeur s’affolait comme un oiseau blessé. « Tais-toi, je pense, tais-toi je pense, tais-toi je pense… » marmonnait-elle inlassablement pendant qu’il lui parlait ; mais il ne s’arrêtait pas, il ne s’arrêterait donc jamais ? Elle sentait que bientôt la marée de ses mots la submergerait  et elle ne savait pas nager. C’est à cause de ça... [Lire la suite]
Posté par gballand à 06:45 - - Commentaires [7] - Permalien [#]