29 février 2008

Des lendemains qui déchantent

NB : ce texte est une fiction. Elle le regarde dormir, le visage tourné vers la fenêtre et soudain elle éprouve le besoin  de partir. Mais qu’est-ce qu’elle fiche dans cet immeuble, dans cette pièce, dans ce lit où elle est  nue ! Bien sûr elle n’y est pas arrivée par hasard et elle y est même venue de son plein gré mais maintenant, elle n’est plus très sûre de vouloir être là où elle est. Elle le regarde à nouveau, le cheveu noir coupé très court, le corps long et fin, avec cette façon de dormir comme un enfant repu de... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 février 2008

Dis, ça dure longtemps la mort ?

- Dis maman, quand on est mort, c’est pour combien de temps ?- Ben …- Alors ?- Toujours !- C’est quoi toujours ?- Je sais pas moi, toute la vie !- Oui mais quand on est mort, ça peut pas être pour toute la vie, puisqu’on est mort !- Ecoute, quand on est mort, on est mort, voilà, c’est fini, point barre !- Oui mais… - On verra ça plus tard, hein ? T’as vu l’heure qu’il est ? Et puis la mort, t’as toute la vie pour y penser, maintenant faut penser à aller au lit !
Posté par gballand à 06:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 février 2008

Un choix

Dans mon pays (la Suisse), dans ma région (Suisse romande), la notion écologique est forte. Pensez : une majorité rose-verte à Lausanne, capitale de mon canton (Vaud), des dirigeants qui représentent la ligne verte au sein de nos gouvernements cantonaux, on pouvait espérer des décisions allant dans le sens de la planète. Eh bien non ! Lu dans le journal le Courrier *, le mot d’une lectrice qui tempête par le fait qu’à Genève, les enfants en garderie sont privés de sortie pour cause de pollution dues aux particules fines.... [Lire la suite]
Posté par MBBS à 17:49 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
27 février 2008

Phobie

NB : ce texte est une pure fiction J’ai la phobie de mon mari ! Je  passe ma journée à l’éviter !  S’il est  dans la salle de bain, je vais dans la cuisine, s’il est dans la cuisine, je vais dans le salon. Il a sa chambre, j'ai la mienne. Le simple contact de sa peau provoque chez moi des allergies monstrueuses. La dernière fois qu’il m’a frôlée, mon corps s’est couvert de pustules rouges, qui ne sont parties qu’au prix d’un traitement de cheval ! Je sais, je pourrais me soigner, déménager, partir loin, mais je... [Lire la suite]
Posté par gballand à 08:31 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
26 février 2008

P… de vie !

J'en ai marre de gagner ma vie à la perdre ! D'aucun me diront « T'as qu'à changer de métier, comme ça t'arrêteras de geindre et "d'emmerder" les autres ! » C'est vrai, je pourrais, mais le problème c'est que  je ne supporte plus les contraintes, et vous connaissez un métier où il n'y ait pas de contraintes ? Les contraintes m'usent, l'arthrose me gagne et la névrose s'installe. Je pourrais aussi m'arrêter de travailler tout court, mais comment subvenir à mes besoins, que je pourrais diminuer de moitié, mais qui n'en... [Lire la suite]
Posté par gballand à 07:03 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
25 février 2008

Ratages…

(couple assis face à face dans un café) - Merde, j’ai encore raté une collection du Monde, la collection « grands philosophes » ! Quel crétin ! Décidément, ma vie est une succession de ratages !- Merci pour moi, qui vis avec toi !- Oh, pardon, je n’avais pas vu que tu étais là …
Posté par gballand à 07:31 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

23 février 2008

A la recherche de l’alchimie idéale !

Les odeurs ont une importance primordiale dans le choix d’un partenaire…Le site http://scientificmatch.com vous propose, à travers l’analyse de votre ADN, de trouver le partenaire dont l’alchimie physique  vous séduira. « Le fait est que nous aimons les gens dont le système immunitaire est différent du nôtre » annonce d’emblée ce site. Evidemment, cette petite recherche du partenaire idéal vous coûtera presque 2000 dollars, mais qu’est-ce que 2000 dollars si vous parvenez à trouver le ou la partenaire qui vous emmènera au... [Lire la suite]
Posté par gballand à 08:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
22 février 2008

Une simple figue

L’homme, crâne rasé, torse velu, musclé, tatoué, portant lunettes Ray Ban et mastiquant un chewing-gum, regarde la belle figue qui le nargue du haut de la dernière branche de l’arbre du désir. Le souffle court, l’homme l’observe, puis s’avance lentement, mesurant ses pas tout en évitant les pives qui encombrent le sol. Il s’arrête. L’atmosphère lourde et étouffante assèche sa bouche. La figue le nargue, se moque et expose sa rondeur juteuse à sa convoitise. Il la veut, il sent déjà un goût sucré inonder ses papilles, il ... [Lire la suite]
Posté par MBBS à 13:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 février 2008

Mon personnage me sauvera-t-il ?

NB : ce texte est une pure fiction Aujourd’hui, j’ai choisi de créer un personnage à l’opposé de ce que je suis – il est beau, je suis insignifiant, il est drôle, je suis laconique, il est expansif, je suis introverti – en ayant le secret espoir qu’avec lui, ma vie changera. Comment un personnage peut changer la vie de son créateur me direz-vous ? Et pourquoi pas ? Pourquoi le personnage ne serait-il pas le fil qui guide le créateur vers la sortie du labyrinthe ? Aujourd’hui, j’écris ce que je ne suis pas et ne serai jamais,... [Lire la suite]
Posté par gballand à 08:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2008

une feuille sous la glace

Je suis comme une feuille qui, tombée de l’arbre, se laisse poser sur l’eau. Portée par le flot de la rivière, elle parcourt un long chemin, chahutée par le courant. Parfois, elle reste coincée entre deux pierres, parfois elle se fait immerger sous la glace mais ressort toujours…enfin… jusqu’à ce fameux jour où cela ne sera plus possible.  
Posté par MBBS à 17:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]