Antonio Aleixo (1901 - 1949) poète populaire portugais de Loulé (Algarve), vendeur de billets de loterie, gardien de troupeaux, aimait à écrire des quatrains, forme poétique très populaire au Portugal. Voici l'un d'entre eux, choisi pour son irrévérence, que je prends la liberté de traduire en français :

Uma mosca sem valor / Poisa, c'o a mesma alegria / Na careca de um Doutor / Como em qualquer porcaria.

Une mouche sans valeur / Se pose, avec le même bonheur / Sur le crâne chauve d'un Docteur / Que sur une quelconque cochonnerie.